Französisches Gedicht

  • Hallo Leute,
    wir haben als Hausaufgabe auf, ein französisches Gedicht zu einer Sehenswürdigkeit in Paris zu schreiben.
    Bin mir bei meinem nicht so sicher.
    Vielleicht kann sich der ein oder andere das ja mal durchlesen und ggf. korrigieren bzw. Verbesserungsvorschläge geben.
    Danke euch ganz herzlich.


    Sous la Tour Eiffel


    Elle lui a écrit la lettre,
    mais elle n'ose pas, elle ne la envoie pas.
    Elle sait qu'elle peut adorer -
    mais – qu'est-ce que c'est qu'il ne la aime pas?


    Elle ne peut pas endurer les regards,
    ils la pénètre comme elle ne serait pas.
    Qu'est-ce qu'elle a fait? Pourquoi la punit-on tant?
    Il manque seulement qu'il rit.


    Elle regarde les maigres et impeccables modèles,
    elles ensorcellent des hommes légèrement.
    Mais elle rêve avec des romans d'amours -
    sensuelle et désirée partout.


    Et elle est seule de nouveau sous la Tour Eiffel,
    dans l'endroit d'anonymat.
    Où les gens se rencontrent et rirent et ont le plaisir.
    Mais elle pleure seule et abandonné,
    - jurer sans courage.
    Puis, elle bout de colère –
    cette vie est vraiment brutale!


    Elle aspire à la proximité -- la sécurité,
    mais il semble qu'elle convient seulement comme une étrangère.
    Pourquoi la peuvent-ils voir ainsi qu'elle est?
    Mais qui croit que des merveilles se passent?


    Elle n'est pas une poupée très élégante,
    ses forts sont doux et caché.
    Les types cool et chouettes ne demande jamais ce qu'elle fait.
    Cette solitude fait mal et dure.


    Elle doit subir le détachement et la taquinerie,
    mais elle n'a jamais dompter sa peur.
    Qu'elle est sans valeur et n'est pas très charmante,
    elle a même cru ça un jour ou l'autre.


    Et elle est seule de nouveau sous la Tour Eiffel,
    dans l'endroit d'anonymat.
    Où les gens se rencontrent et rirent et ont le plaisir.
    Mais elle pleure seule et abandonné,
    - jurer sans courage.
    Puis, elle bout de colère –
    cette vie est vraiment brutale!


    Récemment, sur la grande place –
    c'était un homme qui était un peu corpulent et avec des lunettes.
    Il a souri aimablement et lui plait.
    Cependant, elle le renvoie – « Non, merci »
    Peut-être qu'il sent maintenant comme elle,
    derrière une porte fermée.


    Et elle est seule de nouveau sous la Tour Eiffel,
    dans l'endroit d'anonymat.
    Où les gens se rencontrent et rirent et ont le plaisir.
    Mais elle pleure seule et abandonné,
    - jurer sans courage.
    Puis, elle bout de colère –
    cette vie est vraiment brutale!